Stop au sexisme et au harcèlement ! 


 

Le Pôle Santé du Pays-d’Enhaut se mobilise contre le sexisme et le harcèlement avec la FHV

 

 

Le sexisme et le harcèlement n’ont pas leur place dans notre établissement!

La vidéo et les affiches de sensibilisation représentent la première étape d’une campagne lancée à l’échelle de la FHV, visant la prise de conscience et la responsabilisation des personnes auteures et témoins. La campagne a pour objectif de soutenir les victimes en construisant une culture du dialogue. 

 

cover-video

 

En complément de la campagne de communication, une formation et un site internet dédiés permettront de s’informer sur le sexisme et le harcèlement, d’apprendre à réagir et d’œuvrer à faire disparaître les comportements inadéquats. Le site publie également la charte qui décrit en sept points l’engagement de la FHV et des hôpitaux participant à la campagne.

 

Campagne contre le sexisme et le harcèlement

 

Un module de formation obligatoire

La formation prend la forme d’un module e-learning. Il a été développé en collaboration avec CLASH, le Collectif de lutte contre les attitudes sexistes et le harcèlement en milieu hospitalier, et l’ASMAV, la section vaudoise de l’Association suisse des médecins assistant·e·s et chef·fe·s de clinique.

Les collaboratrices et collaborateurs déjà en place seront formés d’ici à la fin 2022. Le nouveau personnel devra quant à lui accomplir le module e-learning dans les trois mois après son entrée en fonction. Une formation prenant spécifiquement en compte les questions de management sera dispensée aux cadres en 2023.

 

Des comportements qui doivent changer

Les mesures prises par l’ensemble des établissements de la FHV répondent aux conclusions d’une enquête réalisée en 2020 par l’Association suisse des médecins assistant·e·s et chef·fe·s de clinique, section Vaud (ASMAV) auprès de ses membres sur tout le territoire vaudois. Cette étude donne des chiffres tangibles sur le sexisme et les comportements discriminants en milieu hospitalier:

  • 44 % du panel a été victime ou témoin de remarques sexistes
  • 76 % du panel a entendu des discours hostiles à la grossesse
  • 62 % des femmes enceintes n’ont pas bénéficié des mesures prévues par la Loi sur le travail
  • 82 % des mères vivent la maternité comme un frein à la carrière

 

La charte des établissements de la Fédération des hôpitaux vaudois contre le sexisme et le harcèlement

Les directions des établissements de la FHV se mobilisent contre le sexisme et le harcèlement. Au début 2022, elles ont adopté une charte qui décrit leurs engagements en sept points.

  1. Prévenir le harcèlement psychologique et/ou sexuel par des moyens adéquats, comme la prévention, l'information et la formation des collaborateurs et collaboratrices ;
  2. Mettre à disposition des collaborateurs et collaboratrices des informations nécessaires ;
  3. Soutenir toute victime interne de harcèlement psychologique et/ou sexuel par un dispositif interne et/ou externe d'aide et de recours (soutien aux équipes, médecine du travail, RH, etc.) ;
  4. Protéger les personnes qui auront porté plainte de bonne foi ;
  5. Sanctionner toute forme de représailles à l’égard des personnes plaignantes et témoins ;
  6. Prendre toutes les mesures nécessaires, le cas échéant, pour rétablir un climat de travail exempt de harcèlement psychologique et/ou sexuel ;
  7. Sanctionner la personne auteure de harcèlement psychologique et/ou sexuel en fonction du degré de gravité de son acte et des conséquences subies par la victime (avertissement, déplacement, licenciement, etc.), selon la politique des manquements professionnels et en lien avec les circonstances.
Edité le April 8, 2022